Vous êtes ici : Accueil > La vie des classes > Classe de CM1/CM2 > Sorties scolaires > Sortie à Langeais
Par : alexandra
Publié : 21 mars 2010

Sortie à Langeais

Visite du château de Langeais et atelier Terre et céramique

 

  

J

eudi 28 janvier, on est allé au château de Langeais. Arrivés là-bas nous nous sommes partagés en deux groupes : l’un a fait de la poterie avec Béatrice pendant que l’autre visitait le château avec une guide, Amélie. Puis, nous avons inversé les rôles.

  (Clémence et Mélia)

 

  

 La visite guidée du château

L

orsque nous sommes arrivés au pied du château, le pont-levis s’est abaissé et nous avons pénétré à l’intérieur. Nous nous sommes retrouvés dans la cour, face à deux châteaux d’époque et de style différents.

 Les vestiges du château-fort (Moyen Age)

 

 Nous avons vu à côté du château de Langeais datant de la Renaissance, les vestiges du donjon du 1er château (Moyen-âge). Aux environs de l’an 1000, la Touraine est convoitée par deux seigneurs : le comte d’Anjou, Foulques Nerra, et le comte de Blois, Eudes Ier. A la fin du Xe siècle, Foulques Nerra conquiert la place de Langeais, entre Tours et Saumur. Un château est alors fondé. Aujourd’hui il ne reste que les vestiges du donjon.

 Ce château à été construit sur une butte pour voir les assaillants venir. Ils pouvaient arriver sur la Loire car à cette époque on se déplaçait beaucoup en bateau.

(Jeanne et Léa F.)

 Le deuxième château (Fin Moyen Age- Renaissance)

Vue extérieure

 omme beaucoup des châteaux de la Renaissance, ses façades sont jolies à regarder et il y a beaucoup de fenêtres pour apporter de la luminosité dans les pièces. Au -dessus des portes, on a vu des motifs sculptés (des fleurs de lys par exemple). Le monument a été construit en pierre et en briques.  

 

  

 

  

C

Nous avons grimpé un escalier à vis et fait le tour du chemin de ronde ; c’est là que nous avons vu les mâchicoulis et les meurtrières, desquels on lançait des projectiles sur les ennemis au temps du Moyen Age. Ce chemin de ronde était très étroit et couvert ce qui ne permettait pas de voir les créneaux.

   

Tout nous paraissait si petit vu d’en haut !  

 

 (Axelia, Maéva et Mathéo)

 L’intérieur du château

Ø Le mobilier et sa décoration

La chambre du roi :

 

Il y avait un lit en baldaquin (avec un dais) sur lequel il organisait des réunions secrètes. Le roi mangeait même très souvent dans sa chambre. A cette époque, les meubles (en bois avec de mystérieux symboles) avaient plusieurs fonctions pour faciliter le déménagement du seigneur. 

Par exemple : 

   

La chaire avait 3 fonctions : trône, coffre et tablette.

 

 

Nous avons même vu une chaise pliante (l’ancêtre de la chaise de camping !)

 

 

La chambre des enfants :

 

Nous y avons vu : un berceau, une chaise haute, un trotteur et un lit à baldaquin suspendu aux poutres du plafond, une marche sous le lit pour éviter le froid. Ces meubles, on ne les trouvait que dans les châteaux.

 La grande salle :

On y mangeait ou l’on y organisait des réunions. 

 

 

 

Il y avait également une cheminée curieuse. Sculptée, elle représentait le château (on y voit des créneaux et des mâchicoulis par exemple).

  

  (Marie et Lucie / Mathias et Amélie) 

Ø Les tapisseries

   Les tapisseries servaient à trois choses : à raconter une histoire, à décorer une pièce et à garder la chaleur. En effet, à cette époque il faisait très froid dans les châteaux car il n’y avait que les cheminées pour se chauffer. Ces tapisseries étaient fabriquées en laine et tissées durant des mois.

 

 

La tapisserie montre la chasse au cerf.

 

La curée permet de récompenser la meute de chiens et de se débarrasser des parties que les hommes ne consommaient pas.

L’hommage du pied : le pied avant-droit du cerf est offert à la personne la plus importante du convoi, en signe d’hommage.

En haut des murs on pouvait également voir des frises.

Par exemple, dans le salon, il y avait un A qui signifie « Anna » et un K qui signifie « Karolus » (c’est-à-dire Charles). Sur le sol, une queue d’hermine qui rappelle la Bretagne et une fleur de lys étaient souvent représentées.

 

 

 Une hermine 

Et voici l’ancêtre de la Bande dessinée ! On remarque une « bulle » avec du texte en latin à l’intérieur.

 

 

(Emilie, Emma et Gaël / Guillaume et Mathieu)

 

Ø Les personnages importants de l’histoire de ce château : Charles VIII et Anne de Bretagne.

 

Ils se sont mariés en secret le 6 décembre 1491 au château de Langeais pour unir la Bretagne au Royaume de France, contre la volonté de Maximilien qui veut se marier avec Anne de Bretagne pour être empereur et tout gouverner.

Charles VIII est mort en se cognant sur le haut d’une porte. C’est Louis d’Orléans, son cousin, qui lui a succédé car ses enfants sont morts jeunes. Il était prévu dans le contrat de mariage d’Anne de Bretagne, qu’elle épouserait Louis si Charles VIII venait à mourir.

  Un diaporama nous conte l’histoire de ce mariage.

Il fait un froid glacial dans ce château !

 

 Charles VIII et Anne de Bretagne

 (Simon et Quentin / Julien et Victorien)